Sobre en énergie, donc durable

Accélérer la transition énergétique pour un bâtiment durable et responsable

Des épaves thermiques au bâtiment à énergie positive la route est longue (voir le livre-blanc du parc tertiaire francilien) : de nombreuses réglementations viennent jalonner ce parcours inéluctable vers l’efficience énergétique et le bâtiment durable.

Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme.  Ce standard sera obligatoire pour tous les logements neufs à partir de 2020.

Quid de la qualité environnementale du bâtiment (QEB) qui répond du système de management des opérations et de la qualité des ouvrages? (ISO 9001)

Quid du système de management environnemental pour limiter nos impacts sur Dame Nature? (ISO 14001)

Quid enfin du système de management de la sécurité des personnes ?  (OHSAS 18001)

A tous ces schémas la mise en place d’un système de management intégré devient une évidence, à laquelle D’Dline 2020 répond avec enthousiasme et professionnalisme.


Les liens ci-dessous nous éclairent sur le cadre fixé par le Grenelle de l’Environnement mais aussi sur la nécessité de maîtriser au mieux les référentiels en vigueur aussi bien que les systèmes de management à disposition :


  • Manager l’énergie avec l’ISO 50001 : de quoi s’agit-il?

c’est un standard international qui spécifie les exigences pour concevoir, mettre en oeuvre, entretenir et améliorer un système de management de l’énergie permettant aux organismes de parvenir, par une démarche méthodique, à l’amélioration continue de sa performance énergétique, laquelle inclut l’efficacité, l’usage et la consommation énergétiques. 

Cette norme spécifie les exigences applicables aux usages et à la consommation énergétiques, y compris le mesurage, la documentation et le reporting, la conception et les achats d’équipements et de systèmes, les processus et le personnel qui contribuent à la performance énergétique.

Elle est applicable à tous les facteurs affectant la performance énergétique que l’organisme peut surveiller et sur lesquels il peut avoir une influence. Elle ne prescrit pas de critères de performance spécifiques en matière d’énergie.

Elle a été conçue pour être utilisée seule, mais elle peut s’aligner ou être intégrée à d’autres systèmes de management.

Elle est applicable à tout organisme qui souhaite s’assurer qu’il se conforme à la politique énergétique qu’il s’est fixée et en apporter la preuve. L’auto-évaluation et l’autodéclaration de conformité ou la certification du système de management de l’énergie par un organisme externe peuvent en attester.

Elle fournit également, à titre d’information, des recommandations pour sa mise en oeuvre.

  Vers l’énergie positive : la R.T. 2020