Les réseaux sociaux, sentinelles de la RSE ? Un bon sujet de MBA

L´ISG s’intéresse au web 2.0 au prisme de la veille sectorielle et des RSE

C’est au coeur de Paris, dans les locaux de l’Institut Supérieur de Gestion que j’ai récemment eu l’opportunité de confier mon approche pragmatique de la RSE à une poignée d’étudiants investis en management du Développement Durable, dans le cadre de leur cursus MBA.

L’ISG, filiale du groupe IONIS depuis 1997, est une école de commerce privée reconnue par l’État : Yvan Grenetier, responsable pédagogique du module MBA DD y forme les étudiants à la gestion du Développement Durable par l’intégration des dimensions sociales, environnementales et économiques, tout en gardant un oeil sur la maîtrise des conséquences d’une politique DD.

Pour éclairer ses troupes sur la partie web 2.0 Yvan Grenetier a fait appel à D’Dline 2020 qui profite donc de cette belle occasion pour vous faire partager les grandes lignes de son approche collaborative en mode pédagogique !

Quel réseau, pour quel usage et surtout, pour quelle finalité ?

Rappelons qu’être présent sur Internet est une nécessité pour une société, d’un point de vue visibilité. Les réseaux sociaux permettent d’entrer en contact avec de nombreux prospects qui n’auraient jamais pu avoir connaissance de l’existence de votre société et de vos produits.

C’est également un excellent moyen de se tenir au courant des dernières évolutions technologiques ou de l’actualité de chacun afin d’améliorer les services proposés ou de répondre aux besoins exprimés.

De la stratégie à la méthodologie

Le contenu auquel s’attendent les utilisateurs des réseaux sociaux diffère en fonction de leur état d’esprit et seuls 26% souhaitent être informés de toutes les news d’une marque/entreprise sur un réseau professionnel contrairement à ceux des réseaux personnels. L’émotion « drive » une grande part des relations sur les réseaux sociaux personnels/publics, ce qui n’est pas le cas des réseaux professionnels.

En connaissance de cause reste à créer son profil en fonction de 3 buts :

  • Acquérir de la visibilité sur son marché car les réseaux sociaux professionnels sont d’excellents outils marketing permettant de communiquer sur une Identité professionnelle cohérente (même photo, même intitulé de fonction, mêmes mots-clés) et maîtrisée.
  • Connecter l’entreprise à son environnement (dialoguer, publier, partager)
  • Générer du trafic, mieux capter les tendances par une veille sectorielle, être plus proche de ses cibles et les fidéliser. (Infographie Sivva).

La veille sectorielle et la curation de contenus au service de la RSE

Faire des réseaux sociaux un vecteur puissant de crédibilité et de légitimité comme d’une intense Responsabilité Sociétale de toute Entreprise, passe pour moi par 3 prérequis :

  • Un engagement fort
  • Une activité lisible, claire, pragmatique et engageante
  • Un reflet de l’expertise et de la pratique de la  RSE au travers des contenus lus et triés sur le volet.

Au terme de quelques heures de cours prodiguées par D’Dline 2020, la promotion 2014 du MBA DD fut piquée au vif, tant sur l’aspect pragmatique d´une présence étudiée sur les réseaux que sur le facteur temps, puisque s’adonner aux vertus du web 2.0 devient rapidement chronophage…

Qu’à cela ne tienne : collégialement, les étudiants ont tout naturellement décidé de creuser le sujet par la création d’une communauté « MBA DD ISG » sur la toile !

Et pour assimiler les fondamentaux participez vous aussi au quizz d’évaluation proposé aux étudiants : avec une moyenne de 17/20 eux, s’en tirent haut la main ;-)

Les commentaires sont fermés.