Pour une sobriété numérique

Les transformations digitales ne doivent pas nous faire perdre de vue l’impact conséquent du numérique sur les ressources naturelles ainsi que son poids en consommation d’énergie.

Pour nous aider à y voir plus clair The Shift Project a produit un rapport très complet sur le sujet, qui nous alerte sur les dangers du tout numérique et nous invite à une plus grande sobriété en la matière.

Extrait : « Le numérique est de plus en plus vorace en énergie. Le développement rapide du numérique génère une augmentation forte de son empreinte énergétique directe. Cette empreinte inclut l’énergie de fabrication et d’utilisation des équipements (serveurs, réseaux, terminaux).

Elle est en progression rapide, de 9 % par an. La consommation d’énergie directe occasionnée par un euro investi dans le numérique a augmenté de 37 % depuis 2010. L’intensité énergétique de l’industrie numérique augmente de 4 % par an : une hausse à contre-courant de l’évolution de l’intensité énergétique du PIB mondial, laquelle décroît actuellement de 1,8 % chaque année.

L’explosion des usages vidéo (Skype, streaming, etc.) et la multiplication des périphériques numériques fréquemment renouvelés sont les principaux facteurs de cette inflation énergétique ».

Télécharger le guide complet


TPE et réseaux sociaux : go !

Suivez ce guide édité par la Banque Publique d’Investissements (BPI) pour vos premiers pas vers la transformation digitale de votre organisation !

En clair voici les principaux points à retenir :

  1. Tout d’abord les réseaux sociaux restent un territoire largement inexploré par les petites entreprises françaises
  2. Pour la grande majorité d’entre elles les réseaux sociaux ne constituent pas un enjeu prioritaire
  3. Il existe un fort décalage entre la vision idéale et les usages des entreprises au quotidien
  4. Cette vue d’ensemble dissimule une hétérogénéité des niveaux d’implication des PME
  5. L’appétence du dirigeant pour le sujet constitue le premier facteur d’engagement de l’entreprise sur les réseaux sociaux
  6. Mais la bonne nouvelle est qu’il n’y a aucune bonne raison de rester inactif sur les réseaux sociaux

TPE-PME GO !

Téléchargez le guide de la BPI

Internet de l’énergie

Comment le bâtir ensemble? Rendez-vous le 29 janvier 2019 à Paris pour en débattre avec Energisme.

Tous les acteurs de l’énergie, institutionnels ou privés, ont pris conscience des enjeux de la révolution numérique. Les données de l’énergie sont devenues le facteur clé pour changer en profondeur notre façon de produire, distribuer et consommer l’énergie. Le traitement analytique des données permet de résoudre l’équation complexe de la transition énergétique et des modèles économiques qui lui sont associés.

Cette prise de conscience ouvre une fenêtre d’opportunité pour accélérer les transformations de tout un écosystème. L’ensemble des acteurs de l’énergie peuvent maintenant transformer l’essai, s’ils agissent en synergie. Cela passe par la création d’un véritable Internet de l’Energie qui n’échappe pas à la règle des 4 D comme :

✅ décarbonisation ✅ digitalisation ✅ décentralisation ✅ démocratisation