La RSE expliquée aux élus de l’Oise

Ma mission : sensibiliser des élus sur le sujet de la RSE, à la demande d’une association départementale de protection de l’environnement

Sollicitée par l’association R.O.S.O. (Regroupement des Organismes de Sauvegarde de l’Oise) D’Dline 2020 s’est prêtée à un exercice de sensibilisation auprès de plusieurs élus du département de l’Oise, lors de l’assemblée générale annuelle de cette très active association.

Le Regroupement des Organisations de Sauvegarde de l’Oise est une association de défense de l’environnement courageusement représentée par Didier Malé, son président.

En trente ans le ROSO est devenu un interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et des collectivités territoriales en matière d’urbanisme et d’environnement dans le département.

Son principal objectif est de rassembler et coordonner les organismes qui, chacun dans leur domaine, sont concernés par la protection de l’environnement.

En conseillant utilement les associations sur l’interprétation et l’application des textes réglementaires, aussi bien que sur l’opportunité et les moyens d’engager un contentieux contre un permis de construire ou une modification d’un plan local d’urbanisme, le ROSO est un acteur incontournable de défense de l’environnement de l’Oise.

Les problématiques d’urbanisme et de bâtiment durable sont bien souvent les grandes thématiques qui font sens au coeur des politiques publiques locales.

Préserver les infrastructures pour conserver ses habitants, offrir suffisamment de services pour activer l’économie sans sacrifier l’environnement, autant de questionnements quotidiens auxquels sont confrontés les élus.

Dans le cadre de l’Assemblée annuelle de l’association, une après-midi d’échanges sur ces enjeux a donc été consacrée le 25 octobre 2013. Au menu Didier Malé (président du ROSO) avait prévu d’évoquer la biodiversité, le domaine de l’eau, les infrastructures et les audits énergétiques sans oublier de couvrir un thème plus large, la RSE.

Couvrir en 20 minutes les grands enjeux de la RSE auprès d’élus locaux est un exercice de style difficile auquel D’Dline 2020 s’est prêtée avec grand plaisir. Rester simple et prendre de la hauteur pour mieux faire émerger les principes de bon sens, tel fut le parti pris en concertation avec le président de l’association.

De constats simples sur les limites de la démographie mondiale (et ses conséquences pratiques au niveau urbanisme) à un rappel sur un réchauffement climatique prégnant et quasi irréversible, D’Dline 2020 a souhaité axer sa présentation sur les itérations nécessaires entre global et local car sensibiliser à la RSE implique de changer de paradigme.

Car à bien y regarder, ce ne sont pas tant les outils qui font défaut mais bien les volontés individuelles et collectives d’intégrer les transitions comportementales autant qu’énergétiques pour « inverser la vapeur » d’un train qui crache encore pas mal de C02…

En cliquant sur l’illustration « Dessine-moi la RSE d’un bâtiment responsable » je vous laisse découvrir la philosophie qui a animé D’Dline 2020 lors de cette enrichissante demi-journée passée aux côtés d’un solide ROSO !