D’Dline 2020, l’anticipation au service du bâtiment durable

Le mot de Florence Rollin, fondatrice de D’Dline 2020

2020? c’est encore loin… Pourtant, 7 ans seulement nous séparent d’échéances bien réelles au regard du bâtiment durable. Comment réduire, par exemple, notre facture énergétique et remplir nos engagements planétaires issus du protocole de Kyoto?

Rio+20 s’est tenu du 20 au 22 juin 2012 : l’heure est au bilan… En France le bâtiment représente à lui seul 43% de la consommation énergétique! Il impacte donc directement le dérèglement climatique, désormais incontesté. Tout reste à faire pour réduire notamment de 38% notre consommation d’énergie, d’ici à  2020.

2020 : c’est demain! au regard des enjeux environnementaux et sociétaux du bâtiment durable. Il me semble donc nécessaire d’agir dès maintenant!

D’Dline 2020, mon site web, est la pierre que j’ajoute à l’édifice. Son objectif est d’agir comme un vecteur auprès de tous les décideurs de la construction et de l’immobilier, en se faisant l’écho de toutes les initiatives en faveur d’un bâtiment durable, tout en rappelant  les réglementations en vigueur, qu’elles soient thermiques (RT 2012, RT 2020) ou sociétales (article 225 du Grenelle II).

D’Dline 2020, vecteur du bâtiment durable : en collectant de nombreuses études réalisées par des professionnels du bâtiment, mon site web alimente les réflexions nécessaires à notre transition énergétique et à la conversion de nos comportements, individuels et collectifs. Quelles conséquences sur nos surfaces habitables, notre chauffage, nos dépenses d’isolation, nos modes de vie?

D’Dline 2020, une plateforme d’échange : dans la rubrique Actualités DD, une veille pertinente des articles environnementaux et sociétaux de premiers plans sont régulièrement recensés : donnez nous votre avis en postant un commentaire!

Découvrez également mon concept Act in’DEED ou comment Dynamiser l’Efficience Energétique Durable du bâtiment en exploitant de manière pertinente la méthodologie QSE DD au service du conseil stratégique pour un bâtiment durable.

Bonne visite!

Florence Rollin, consultante QSE DD indépendante, au service du bâtiment durable – www.ddline.fr – frollin@ddline.fr

                    

Nouveau rayon d’une i-bibliotek qui tourne rond !

Une i-bibliotek DD qui rayonne et tourne rond !

Roue de vélo ? Roue de Deming ? Quoi qu’il en soit @ddline2020 ajoute un nouveau rayon à  sa i-bibliotek, pour y ranger les dernières parutions DD du moment ! 

Du bâtiment à la ville durable, en passant par l’écologie ou encore l’énergie, de nombreuses clés de lecture des transitions à venir vous sont offertes en un clic sur chaque image.

Bons téléchargements  !

 

__________________________Bâtiment__________________________________

            

Hab. & T.E.                   RBR2020                   WWF & Urba.              Programmation

 

 

 __________________________Santé__________________________________

 Bâtir Sain                 Qualités urbaines            ANSES                       ASEF

 

 

____________________Economie circulaire ___________________________

Lignes & Réf.         La Fab. Ecolo         Recyclage Papier        Déchets 2025

 

 

_______________________ Innovation ________________________________

 

Formation                  Fabs Labs                 Dvlpt EnR                     CESE

 

 

 ___________________________Energie______________________________

Financement TE                  Efficacité Energétique               Stockage

 


____________________________Société________________________________

   

Eclairage public                Mesure du Bien-être                 Orée Rapport

 

 

_________________________Environnement_____________________________

 

5ème rapport Giec      Etude Climat          REX Orée               Ecosystemes 

 

“Burkina, climate change” : pari pour tous d’une agro-foresterie solidaire

L’agro-foresterie solidaire contée par Serge Meunier

Serge Meunier, en quelques mots : autodidacte, passionné, Serge expérimente divers métiers dont la photographie, l’imprimerie, l’écriture… Il met au point plusieurs méthodes en arts plastiques et ouvre un atelier d’art orienté « livre ». Il travaille en centre du polyhandicap ; là, un projet web pour les enfants, leurs familles et les soignants obtiendra un Prix Institut de France…

La genèse de “Burkina climate change” 

Chambéry, région natale de Serge est jumelée à Ouahigouya au Burkina, le « Pays des hommes intègres ». De festivals en lectures web, Serge s’initie aux expériences en agro-foresterie, notamment grâce à Moumouni Zida, superviseur d’une campagne annuelle de boisement au nord Burkina et qui s’occupe de jardins maraîchers – avec pour but de garder les jeunes au pays.

A l’automne 2012 une réelle amitié se noue entre les deux hommes, donnant naissance à plusieurs co-articles et groupes de discussion actifs sur les réseaux sociaux, alors que dans le même temps des sollicitations directes d’aide n’aboutissent pas encore.

Yacouba : l’homme qui stoppa le désert

Or il se trouve qu’en 2011 un certain Yacouba Savadogo, pionnier burkinabé en agro-foresterie et ami de l’environnementaliste de renom Chris Reij, a reçu une distinction de la part des Nations-Unies aboutissant à un film tourné sur sa vie.

En effet, Yacouba a initié une amélioration du Zaï, jusqu’à ce qu’une forêt soit conquise en rempart au Sahel. C’est pourquoi il est accueilli à Séoul par le Secrétaire des Nations Unies comme « The man who stopped the desert »

Recréer un cercle vertueux

Avec d’autres, le Docteur Chris Reij postule un possible « re-Greening the desert ». Le soin apporté aux plants fait qu’ils freineraient le vent et le sable et permettraient ainsi un enracinement salutaire à l’infiltration de la pluie. Les arbres et les cultures contribuent à la capture du CO2 et deviennent donc un « outil » éco-environnemental !

Le décor de l’agro-foresterie ainsi « planté » permettra progressivement une revitalisation locale et précieuse pour les usages domestiques par l’utilisation du bois mort mais aussi de l’humus ressuscité.

C’est sans compter l’ombre relative des arbres qui fait baisser la température au sol jusqu’à six degrés !

La force des réseaux

Face au réchauffement climatique s’érigent justement les mouvements de fond d’un développement économique soutenable. Recréer des cercles vertueux grâce aux énergies renouvelables locales, autonomes et non polluantes apparaît alors comme une évidence.

Par chance existent à Ouagadougou et à Chambéry de prestigieux instituts rayonnants sur leur territoire respectif. C’est le cas de l’INES, l’Institut National pour l’Energie Solaire, basé au Bourget du Lac, à deux pas de Chambéry et qu’il convient de solliciter !

Pourquoi en effet ne pas coupler Agro-foresterie et Solaire ! Serge et Moumouni souhaitent faire du travail de Yacouba un symbole de résilience en portant le projet sur une plate-forme web internationale d’intelligence collective, Imagination for People (@IPvoices).

Les ambitions de “Burkina, climate change”

En créant une sorte de laboratoire expérimental, l’idée de Burkina, climate change a visé dans un premier temps à se rapprocher de grands reporters, de journalistes web ainsi que d’acteurs de la vie sociétale au Burkina et en France…

Sont désormais invités scientifiques, fournisseurs en Solaire, Lion’s Club, mécènes et tous ceux que l’agro-foresterie intéresse.

D’Dline 2020 soutient pour sa part l’initiative par un relais actif sur les différentes plateformes et une mise en relation avec des décideurs potentiels, dans la sphère du bâtiment durable.

Consulter ou rejoindre le projet

“Que ce soit pour des aides financières, techniques, solidaires…
aucune présence ne peut être secondaire”