D’Dline 2020, l’anticipation au service du bâtiment durable

Le mot de Florence Rollin, fondatrice de D’Dline 2020

2020? c’est encore loin… Pourtant, 7 ans seulement nous séparent d’échéances bien réelles au regard du bâtiment durable. Comment réduire, par exemple, notre facture énergétique et remplir nos engagements planétaires issus du protocole de Kyoto?

Rio+20 s’est tenu du 20 au 22 juin 2012 : l’heure est au bilan… En France le bâtiment représente à lui seul 43% de la consommation énergétique! Il impacte donc directement le dérèglement climatique, désormais incontesté. Tout reste à faire pour réduire notamment de 38% notre consommation d’énergie, d’ici à  2020.

2020 : c’est demain! au regard des enjeux environnementaux et sociétaux du bâtiment durable. Il me semble donc nécessaire d’agir dès maintenant!

D’Dline 2020, mon site web, est la pierre que j’ajoute à l’édifice. Son objectif est d’agir comme un vecteur auprès de tous les décideurs de la construction et de l’immobilier, en se faisant l’écho de toutes les initiatives en faveur d’un bâtiment durable, tout en rappelant  les réglementations en vigueur, qu’elles soient thermiques (RT 2012, RT 2020) ou sociétales (article 225 du Grenelle II).

D’Dline 2020, vecteur du bâtiment durable : en collectant de nombreuses études réalisées par des professionnels du bâtiment, mon site web alimente les réflexions nécessaires à notre transition énergétique et à la conversion de nos comportements, individuels et collectifs. Quelles conséquences sur nos surfaces habitables, notre chauffage, nos dépenses d’isolation, nos modes de vie?

D’Dline 2020, une plateforme d’échange : dans la rubrique Actualités DD, une veille pertinente des articles environnementaux et sociétaux de premiers plans sont régulièrement recensés : donnez nous votre avis en postant un commentaire!

Découvrez également mon concept Act in’DEED ou comment Dynamiser l’Efficience Energétique Durable du bâtiment en exploitant de manière pertinente la méthodologie QSE DD au service du conseil stratégique pour un bâtiment durable.

Bonne visite!

Florence Rollin, consultante QSE DD indépendante, au service du bâtiment durable – www.ddline.fr – frollin@ddline.fr

                    

Etre éco-citoyen à la maison

Comment être un éco-citoyen même à la maison?

En écho à la tarification progressive de l’énergie et pour devenir éco-citoyen même à la maison, téléchargez sans attendre l’indispensable guide Ademe “Etre éco-citoyen à la maison“,  pour rendre votre logement économe et facile à vivre.

Oui, la gestion responsable de notre habitat est un des moyens simples pour contribuer aux économies d’énergie.

Rappelons que la maîtrise de la consommation d’énergie est un enjeu majeur du développement durable, en particulier dans la lutte contre le changement climatique, à travers l’atteinte du « facteur 4 » (Grenelle de l’environnement), qui vise à diviser par 4 les émissions annuelles de gaz à effet de serre d’ici 2050.

En 2008, le secteur résidentiel a consommé 45 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit un tiers de l’énergie finale consommée en France. Entre 1985 et 2008, la consommation d’énergie domestique a progressé de 19 %, sous l’effet conjugué de l’accroissement du nombre de logements et du taux d’équipement des ménages en appareils électriques et électroniques.

Le chauffage est l’usage énergétique dominant des logements, avec 70 % de la consommation totale en 2008. Depuis 2000, on constate une légère baisse de la consommation d’énergie pour le chauffage. Cette baisse est attribuable au renforcement de la réglementation thermique dans la construction neuve et aux travaux réalisés dans les logements existants, soutenus notamment par les déductions fiscales mises en place.

L’électricité spécifique, c’est-à-dire hors chauffage, eau chaude et cuisson, est le second poste de consommation d’énergie dans l’habitat et celui dont la croissance est la plus forte.

Consommation d'énergie du secteur résidentiel [FICHE]

La consommation d’électricité pour les usages spécifiques a été multipliée par 2 entre 1985 et 2008, en raison de la progression de l’équipement électrodomestique : électroménager, multimédia, climatisation, etc. La multiplication des appareils dans les habitations a plus que compensé l’amélioration de la performance énergétique de nombreux appareils électroménagers.

Télécharger le guide Ademe “Etre eco-citoyen à la maison”