Une démarche d’amélioration en rupture

Concevoir une ville Haute Qualité de Vie à l’horizon 2030 : une démarche d’amélioration en rupture

Ténor du BTP européen, Eiffage présente Phosphore, son laboratoire prospectif, fruit de 3 années de recherche pour concevoir la ville durable de 2030. L’expansion urbaine inexorable ainsi que l’émergence de villes géantes, sources d’émissions de gaz à effet de serre accrues, sont autant de constats alarmants qu’Eiffage intégre dans son projet Phosphore.

Anticiper le scénario pessimiste d’une taxe carbone punitive est le postulat de départ du groupe pour breveter un référentiel d’évaluation inédit, HQVie pour Haute Qualité de Vie®.

Il s’agit d’une approche systémique et croisée des enjeux, proposant un cadre, une méthode et des indicateurs lisibles et adaptés à la spécificité des territoires et de ses acteurs. A la fois guide de conception et outil de suivi et d’aide à la décision, la définition d’un profil Haute Qualité de Vie® pour chaque projet permet aux différents acteurs : élus, aménageurs, promoteurs, constructeurs, mainteneur/exploitants, mais également riverains, d’évaluer le positionnement développement durable d’un projet urbain et ainsi d’en mesurer les forces et faiblesses, pour, le cas échéant, les corriger.

Ce nouveau référentiel se démarque de la traditionnelle démarche d’amélioration continue prônée dans tous les référentiels classiques par la prise en compte très en amont (scénario 2030) des défis environnementaux liés au changement climatique qui plaident pour une révolution des pratiques industrielles.

Valérie David, responsable Développement Durable du groupe Eiffage, évoque à ce titre une démarche d’amélioration en rupture.