Transition énergétique et santé : quels enjeux pour le bâtiment?

La 5ème édition des défis Bâtiment et Santé aura lieu le 2 juin 2015 au Centre des Congrès de la Cité des Sciences et de l’Industrie

Sous l’effet de l’urgence climatique et d’une forte dépendance à des énergies de plus en plus rares et chères, les préoccupations des pouvoirs publics sont axées depuis quelques années sur la performance énergétique. Cet enjeu ne doit pas masquer les autres dimensions techniques de la qualité des bâtiments étroitement liées à la qualité énergétique : le confort thermique, notamment d’été, l’hygrométrie, la qualité acoustique, l’apport suffisant de lumière naturelle, la qualité de l’air intérieur avec des enjeux forts pour la santé des occupants, la qualité d’usage et plus globalement la qualité d’accueil en répondant à tout ce qui contribue au bien-être des occupants.

Les thématiques de l’édition 2015

Lors des Défis Bâtiment Santé 2015, l’Association Bâtiment Santé Plus avec le soutien de l’ADEME, réunira les nombreux acteurs du bâtiment et de la santé autour de regards croisés sur le triptyque « Santé, Énergie, Bâtiment ».

Les conséquences sanitaires de la précarité énergétique

La présentation des indicateurs de la précarité énergétique sera suivie de communications sur les premières études et observations des impacts sur la santé et le confort.

La santé dans les bâtiments économes en énergie, neufs ou rénovés

  • Présentation du programme ADEME/OQAI sur la qualité de l’air intérieur, du confort et des consommations énergétiques des bâtiments performants en énergie.
  • Maîtriser l’hygrométrie et le développement des moisissures.
  • Le radon, invité surprise des rénovations des bâtiments avec les résultats des études de la Suisse romande (Projet Mesqualair) et du Tessin, sur 860 bâtiments.
  • Résultats de la campagne de mesure du radon à Concarneau sur 5 000 logements au cours des hivers 2012 et 2013…
  • Réussir le confort acoustique et la réhabilitation thermique des bâtiments.
  • Assurer le confort thermique dans des bâtiments sobres.
  • Un éclairage naturel et artificiel économe et de qualité pour les usagers.
  • Regards croisés sur la qualité de la ventilation et de l’air intérieur dans des maisons individuelles économes en énergie. Projet VIA-Qualité.
  • La médiation sociotechnique, solution à l’apparent antagonisme entre sobriété énergétique et qualité de vie.

Les retours d’expérience pour concilier efficacité énergétique et santé dans la construction ou la rénovation de logements

  • Le Plan Bâtiment Durable : « Cap sur le futur bâtiment responsable »
  • Les démarches engagées par les bailleurs sociaux
  • L’accompagnement de régions auprès de communes ou de projets tels que le Projet européen MountEE (Energy efficient and sustainable building in municipalities in European mountain regions), le projet « Réhabilitation durable » de l’ADEME et de la Région Île-de-France.

Innover et former pour réduire l’empreinte sanitaire et environnementale

  • Programme PRIMEQUAL : Contribution à l’évaluation de l’opération pilote visant à réduire les émissions de particules fines du chauffage au bois individuel dans la zone du PPA de la vallée de l’Arve.
  • Atlantic Challenge Philéas, vice-lauréat du concours Solar Decathlon Europe 2014, premier prix d’efficacité énergétique et premier en suivi du CO2.
  • Formation et la sensibilisation des professionnels du bâtiment avec présentation des actions où la santé a été intégrée aux démarches de développement durable.

Source de l’article et inscriptions sur : http://www.defisbatimentsante.fr